Accueil > COVID 19 : depuis le déconfinement de mai / juin 2020 > Première semaine de juin 2020 : témoignage d’une enseignante sur le (...)

Première semaine de juin 2020 : témoignage d’une enseignante sur le déconfinement dans son école

dimanche 14 juin 2020, par Bruno

Mathlide Micard, enseignante à l’école de St Martin de St Maixent, nous apporte son témoignage sur la vie à l’école pendant la période de déconfinement de la première semaine de juin 2020.

"Bonjour,

pour information et afin que vous sachiez quoi répondre et voire même que vous décidiez d’une action envers le ministre ou la rectrice de l’éducation nationale... qui sait ? Je tenais à vous faire le bilan de cette semaine :

Nous avons rempli les classes à leur maximum, et même au delà. (13 au lieu de 10 en maternelle), en optimisant, c’est-à-dire en essayant autant que faire se peut de proposer un accueil au plus près des demandes et quand cela était possible à la semaine. Nous avons remodelé les groupes comme demandé groupe de TPS/PS/MS/GS, groupe de GS/CP, groupe de CE1, groupe de CE2/CM2 et groupe de CM1 ce qui n’est guère simple à gérer pour le distanciel. Nous bénéficions grâce à la mairie de deux interventions rémunérées qui rentreront partiellement dans la convention 2S2C, et pour soulager les collègues qui ont besoin de temps pour le distanciel l’association Martin Loisirs a été sollicitée ainsi que la fédération de chasse (réponses en attente). Je m’occupe d’accompagner les groupes comme ... parent bénévole et/ou enseignante en distanciel ou ... en limite des préconisations du protocole pour assurer la sécurité et la transmission des informations et des consignes avec les bénévoles qui nous accompagnent...

Dans les préconisations de l’inspectrice adjointe il est “interdit ” qu’un deuxième enseignant puisse intervenir sur un groupe, et la directrice doit assurer le distanciel pour les 5 classes, ce qui nous semble à toutes impossible (9 niveaux 50 élèves !)

Nous avons donc choisi de rester en lisière de la préconisation.

La semaine s’est bien passée, le protocole comme prévu est difficile à appliquer en ce qui concerne la distanciation physique dès lors que nous sommes dehors en récréation, surtout chez les plus jeunes mais le risque de contamination est faible entre enfants semble-t-il.

Suite aux annonces de nos dirigeants dans les médias, 3 familles supplémentaires nous ont sollicitées alors que le sondage était clôt depuis plusieurs jours, pour un retour de 7 enfants. Une famille mécontente de la proposition d’un retour à mi-temps respectant ses vœux a décidé de ne pas mettre son enfant. Nous avons donc proposé à un élève avec une reconnaissance de handicap de venir à temps plein sur ce temps là, car il est prioritaire au lieu d’un mi temps.

Nous avons depuis jeudi une AVS à l’école. L’enseignante spécialisée qui intervient pour Charlotte a réussi aussi à faire admettre à son supérieur que son intervention était essentielle, elle peut ainsi venir toute la semaine dans une salle qui lui est réservée.

Compte tenu des nouvelles demandes, pour les 8 enfants cités précédemment, il faudrait que l’éducation nationale nous accorde un enseignant supplémentaire à temps plein puisque la demande concerne toute la semaine.. Une nouvelle salle pourrait alors être ouverte dans le respect strict et zélé du protocole. Malheureusement il n’y aurait plus de remplaçants disponibles. Je m’occupe d’assurer le remplacement de mes collègues quand elles doivent s’absenter. De plus cela poserait un problème pour les services de cantine et l’utilisation des sanitaires. Il faudrait être inventif ( pique nique une fois par semaine ? ). Il n’y a pas assez de personnel communauté de communes disponibles pour assurer plus de moments de garde.

Voici donc le bilan de cette semaine (du 1er au 7 juin). Merci pour votre intérêt pour notre quotidien et merci pour votre soutien.

Mathilde Micard

St Martin de St Maixent "